La ferme en quelques mots

La ferme du caban est une petite chèvrerie familiale située dans le massif des Bauges sur la commune du Châtelard au lieu dit « La Lavanche » (sur la route d'Aillon le Vieux). Isabelle, Sophie et Gwendal en sont les exploitants.
Le troupeau de 60 chèvres et 35 brebis laitières permet de produire du fromage de chèvre de décembre à octobre et du fromage de brebis toute l’année.
La ferme s'étant sur 5 hectares attenant à la chèvrerie pour les pâtures de printemps et d’automne. L’été, le troupeau monte à l’Alpage du Nivolet sur la commune de Saint Jean d’Arvey (1 juin – 10 septembre).
Vous pouvez venir voir les chèvres et les brebis toute l’année ainsi que les jeunes chevreaux et agneaux en Décembre et Février.

Le Caban : Passé, Présent, Futur

L’histoire de la ferme du Caban commence avec Isabelle Bouvier qui en parallèle de ses années de médecines se passionne pour la vie d’alpage. Durant plusieurs saisons, elle se familiarise avec le métier de paysan et garde des chèvres en hiverne.
Après 8 ans d’études et quelques remplacements de médecins généralistes, un choix s’impose : Doctoresse ou Chevrière, l’appel de la montagne sera le plus fort… Pierre, son futur mari, la rencontre au Haut du Four durant une saison d’alpage. Séduit par le personnage et le métier, il décide d’abandonner son ancienne vie et de se lancer dans l’aventure avec Isabelle.
En 1989, ils achètent la ferme de la Lavanche où se trouve l’exploitation actuellement. Un an auparavant Isabelle se forme pour bénéficier de l’installation aidée. Au début, le troupeau est composé uniquement d’une vingtaine de chèvres. Avec le temps le cheptel s’étoffe pour atteindre 70 bêtes. En 2006, de nouvelles têtes laineuses font leurs apparitions, les brebis laitières arrivent sur l’exploitation.
Par la suite, à l’approche de la retraite de Pierre en 2010, Gwendal, leur fils cadet, décide de prendre la relève, pour ceci il suit un BTS agricole.
Durant l'année 2010, Sophie arrive sur l'exploitation pour un apprentissage de 2 ans. A la suite de sa formation elle decide de poursuivre l'aventure à la ferme du Caban.
En Août 2013, la ferme du Caban passe du statue d'exploitation individuelle à GAEC (Groupement Agricole d'Exploitation en Commun), Gwendal et Isabelle sont donc coexploitant et Sophie conjointe collaboratrice.

Pourquoi "Caban"?

Nous l'avons choisis pour nommer notre ferme car il vient du patois local qui veut simplement dire « chèvre ». il n'a par conséquence aucun lien avec le vêtement de pluie. Pour votre culture la brebis se dit "fia".